Céramiques réalisées aux colombins
entre 2015 et 2017

Crédits photos : Pascal Luciani

Dès 2002, Catherine Vanier fait le choix de réaliser les plus petites pièces de céramique au tour, et les plus grosses aux colombins, cette méthode offrant plus de liberté quant à la forme. Ces créations sont alors exposées dès 2003 chez Nadia.B à Dieulefit.

De la terre au papier de riz, de l’engobe blanc à l’encre de Chine, telle est la nouvelle voie empruntée depuis 2012.

La terre, quelle que soit la méthode pour la travailler, tournage ou colombin, est couverte d’engobe blanc rehaussé d’un jus d’oxyde métallique : ainsi naît la céramique de Catherine Vanier, jeu de la terre, de la couverte et du feu.

Le papier de riz est à l’encre de Chine* ce que l’engobe blanc est au décor du pot : le support du trait de pinceau gorgé d’ocre, d’indigo… au gré de la soif du papier.

Un même geste au service de la matière, du silence, mystère de la création, cheminement d’une vie.

*Native de la province de l’Anhui.

Françoise Chabert – février 2018 

Aliquam ipsum sit felis amet, ut